Le fanous de Ramallah

La fin du ramadan est très proche : elle aura lieu aux alentours du 25 juin. La date n’est pas encore fixée, elle le sera après la nuit du doute. Je profite donc d’être encore dans cette période sacrée pour vous parler d’un de ses éléments incontournables : فانوس رمضان (fanous ramadan), ou tout simplement فانوس (fanous).

blog2.pngLe fanous géant de Ramallah.

Qu’est-ce que le فانوس (fanous) ?

C’est le terme arabe désignant cet objet curieux que vous pouvez admirer sur la photo. Une lanterne, tout simplement. Je vous rassure, en général elles ne sont pas aussi grosses que celle de Ramallah, bien qu’on puisse en trouver de diverses formes, couleurs et tailles.

Égyptienne d’origine, cette lanterne de ramadan est connue de tous les pays musulmans, bien que son usage se limite principalement à l’Égypte.

فانوس vient du grec et signifie « lumière », « bougie ». On pourrait sûrement y voir un symbole d’espoir, comme un flambeau qui éclaire les ténèbres… mais non, le fanous n’a aucune signification particulière.

blog4.png

La lanterne de Ramallah

Mon ami Anas, palestinien vivant à Jénine, était dans la ville quelques temps et a pris ces clichés pour moi. La municipalité de Ramallah a monté cet énorme fanous pour le ramadan palestinien. Il n’est pas là depuis le tout début, mais il n’a pas tardé à faire son apparition dans le paysage peu de temps après que la période sacrée fut un peu entamée.

A cet emplacement se trouvait auparavant un morceau d’un train bien particulier… Le train du retour, qui est lui en revanche, un vrai symbole. Celui de l’espoir des palestiniens qui attendent de pouvoir retourner vivre sur leurs terres, en hommes libres.

IMG-20170621-WA0004.jpgLe train du retour près du mur de séparation de Bethléem. 

Un des morceaux du train de la liberté se trouvait donc au centre de ce croisement à Ramallah. On l’y avait mis au moment de la grève de la faim des prisonniers palestiniens.

blog3

Comme je l’ai mentionné plus haut, et je tiens à le répéter, le fanous est d’origine égyptienne. On le sort pour le ramadan, oui, mais il est plus traditionnel qu’autre chose.

Le fanous n’a en aucun cas une valeur religieuse. Il est culturel. Au Maroc par exemple, il serait très difficile d’en apercevoir un seul dans les rues, tandis qu’en Egypte ils sont dans les campagnes, dans les villes… dans les réseaux sociaux !

C’est sur cette plaisanterie de très mauvais goût que je termine mon article. Je souhaite une bonne fin de ramadan à tous les musulmans, en espérant que ce mois sacré a su être un temps plus fort de prière, de partage et de paix.

Publicités

Une réflexion sur “Le fanous de Ramallah

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s